Le calcul mental à l’envers pour bien utiliser les zones de notre cerveau.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Emma dit :

    Bonjour,

    Je suis une formation Montessori et je trouve que l’approche sensorielle dés le plus jeune âge donne un vrai sens. Regardez des exemples sur 1, 10, 100 et 100 vers 4 ans ( présentation du vocabulaire mais aussi sensorielle car l’enfant a une perle dorée pour 1, une barre de 10 perles pour 10, etc ) Et quand on additionne, on apprend que c’est « mettre ensemble » et on le symbolise en mettant des unités, centaines, millieurs ensemble dans un foulard et on s’aperçoit qu’effectivent ensemble ca fait plus « lourd ». Les enfants n’apprennent pas par coeur mais finissent par savoir par coeur table d addition soustraction multiplication division mais surtout savoir retrouver le résultat. Merci pour votre article et j’aimerais savoir ce que vous pensez de mon commentaire. Bien cordialement

    • Bonjour,
      Merci pour votre message.
      Entièrement d’accord avec votre message, tout ce qui peut mettre en lien apprentissage avec les 5 sens, est une bonne chose.
      La plupart des enfants ont besoin de voir, toucher, sentir… pour comprendre puis mémoriser et mettre en lien leurs apprentissages.
      Effectivement, on peut apprendre et retenir sans forcément pratiquer un apprentissage par coeur dénué de sens.
      Par contre, pour bien retenir et rentrer dans la mémoire procédurale à long terme, il doit y avoir régularité et répétition des apprentissages, c’est fondamental.
      C’est en tout cas ce que nous apprennent les neurosciences.
      C’est également un constat dans mes pratiques avec mes classes.
      Bien amicalement,
      eric trouillot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *