Les paradoxes du calcul mental #1

Des études récentes, notamment celle du CEDRE , montre clairement que la proportion d’élèves en grande difficulté avec les nombres et les opérations est passée de 15% à 20% à la fin du collège en moins de 10 ans.

Le calcul mental à l’envers pour bien utiliser les zones de notre cerveau.

Depuis quelques années, on en sait plus sur la façon dont le cerveau traite les informations numériques et opératoires. S.Dehaene formule l’hypothèse qu’un sens précoce du nombre favorise la compréhension future en arithmétique notamment le sens des opérations, qui à son tour renforce l’acuité numérique.